Êtes-vous fait pour devenir développeur ?

etes-vous fait pour être développeur

Vous souhaitez changer de métier, passer le pas ? Êtes-vous fait pour devenir développeur ou développeuse ?

Pas évident…

entre les conseils sur Youtube, les orientations Pôle Emploi, les organismes de formations. 

Enfin disons plutôt,

Les experts autoproclamés, les chefs de gare qui n’ont jamais pris le train et les loups qui convoitent votre compte CPF…

Se reconvertir est parfois une jungle où vous pouvez devenir la proie.

Pourtant, tout est possible.

En témoigne le parcours de Jean-Pierre, qui après avoir connu la rue pendant 10 ans, est devenu référent pour IBM Europe, grâce à de belles rencontres mais également une détermination à réussir avec les autres.

Le métier de développeur est formidable, c’est un espace créatif immense avec une notion d’entraide omniprésente.

Une réelle opportunité

l'opportunité de devenir développeur

C’est une réelle opportunité ou l’état d’esprit est bien loin de celui présent dans d’autres disciplines. Pour certains métiers les places sont chères dès les concours d’entrée et les coups bas pour faire partie de “l’élite” sont parfois présents dès les premières années d’étude…

Vous cherchez un métier épanouissant et qui résiste plutôt bien à la crise pour ceux qui ont les bonnes compétences ?

Si le sujet des salaires vous intéresse, vous pouvez consulter cet article où je présente mes fiches de paie (sur 20 ans d’expérience).

Pour aller plus loin vous pouvez également accéder aux données d’une étude européenne que j’ai publiée en compagnie de son responsable chez talent.io en lisant l’article “Salaire développeur web / mobile / front end / back end / full stack (et impact COVID)“.

Nous avons détaillé les salaires des développeurs en France avec les différences Paris / régions, juniors / séniors et plus encore.

Dire que le métier de développeur (et développeuse) est une réelle opportunité est une réalité.

La jungle est-elle obligatoire ?

Il n’est pas obligatoire d’entrer dans une jungle pour entamer un processus de reconversion et vous n’êtes pas une proie, à condition de mettre toutes les chances de votre côté pour faire vos choix en connaissance de cause, et ainsi sécuriser votre transition professionnelle.

Alors, avant de vous lancer, il peut être intéressant de savoir si vous êtes fait pour être développeur ou développeuse, non ? 😉

Êtes-vous curieux ?

Être curieux est à la fois une bénédiction et un fardeau.

la curiosité est une compétence essentiel pour devenir développeur ou développeuse

D’un côté c’est la porte d’entrée à la connaissance. La découverte infinie de nouvelles compétences et le chemin pour devenir une meilleure version de soi-même.

De l’autre côté, c’est le début d’un chemin qui peut mener à la procrastination.

En commençant sans cesse la découverte de nouvelles disciplines, sans jamais aboutir à la maîtrise d’une seule, on peut se décourager rapidement en pensant que le marche est trop haute…

Un avantage pour apprendre les nouvelles technologies ?

Les technologies de l’information évoluent sans cesse à telle point que l’on peut dater l’âge d’un film seulement en observant les objets présents…

Dans “Matrix”, vous souvenez-vous du téléphone de Néo ? C’était loin d’être un smartphone… et pourtant le film était avant-gardiste à plusieurs égards.

Par exemple, saviez-vous que les commandes que Trinity utilise pour pirater les ressources d’une centrale nucléaire sont authentiques

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  LIVE - Paroles de PROS

Malgré ce souci du détail, difficile pour les auteurs de prédire l’iPhone et son interface tactile de nos smartphones contemporains 🙂 

Si vous êtes curieux ou curieuse, bonne nouvelle ! C’est une des premières qualité pour devenir développeur, c’est même un moteur essentiel pour évoluer avec les nouvelles technologies, et pourquoi pas… les créer !

PS : si vous retrouvez les commandes de Trinity dans le film, je vous invite à les mettre en commentaire en dessous de l’article 😉

Réussir en équipe est une chose qui vous motive ?

Réussir en équipe n’a pas la même saveur.

une équipe de développeurs et développeuses

C’est un beau souvenir, celui du projet que nous avions mené à 4 au centre d’expertise Microsoft d’une grande ESN (on disait SSII à l’époque).

Arnaud, Flavien, Frédéric et moi même devions réaliser une application pour un client important, un bureau de recherche en géologie minière bien connu.

L ‘équipe était composée d’un chef de projet et de 3 développeurs dont un nouveau recruté d’une semaine !

Les délais étaient courts

Les délais étaient courts et nous devions assurer les développements en même temps que notre montée en compétences sur une nouvelle technologie à l’époque : Silverlight 2

Pour les connaisseurs ce serait l’équivalent aujourd’hui d’un frontend vue.js (car intégré dans une page existante) et d’un backend .Net + Oracle (sauf que le front était codé en C# également).

Si vous n’êtes pas connaisseur ou souhaitez situer ce moment, vous trouverez ici un article au titre volontairement polémique qui vaut le détour (ne vous fiez pas uniquement au titre) : “Ne pas apprendre javascript, pourquoi ?”

L’atmosphère était géniale

Il fallait mettre en place une architecture nouvelle et tenir les délais, mais le défi était de taille !

Je tentais tant bien que mal d’assurer la mise en place du socle technique car j’apprenais en même temps que je faisais.

Il fallait également assurer la montée en compétence d’Arnaud qui venait de nous rejoindre. Flavien m’a filé un super coup de main, surtout lorsqu’on s’est aperçu au bout d’une semaine que le travail d’Arnaud était à mettre à la poubelle !

Il était positionné sur le développement d’un écran (design en silverlight : WPF allégé) et qu’elle fut notre surprise quand on a regardé sous le capo…

Le verdict était sans appel… Nous avons retroussé les manches ensemble pour aider Arnaud et rattraper notre retard, Frédéric le chef de projet à même proposé son aide pour s’occuper de la base oracle, car dans une autre vie il était expert en base de données (expert DBA), quelle aubaine !

Mais une catastrophe arriva

Un problème technique presque insoluble a failli arrêter le projet, … et le sujet a commencé à remonter dans la hiérarchie quand au bout de 2 jours les résultats n’étaient pas au rendez-vous…

Quand vous êtes responsable d’un socle technique qui ne fonctionne pas, les doutes commencent à naître, les questions à se poser… ce n’est pas un moment facile à vivre et votre état d’esprit est souvent le seul à pouvoir vous aider !

Mais avec de la persévérance, de la méthode et une pression “relative” la solution était trouvée au 3ème jour !

Quel soulagement ! 

Nous avons chacun allié nos forces pour combler nos faiblesses et tenir les délais.

Croyez-moi, nous avons transpiré !

Un sentiment d’accomplissement incroyable

Mais quel sentiment d’accomplissement incroyable quand nous avons livré l’application et que Frédéric a validé le bon fonctionnement auprès de client !


Certes, il y avait encore quelques coups de tournevis à donner, mais nous y sommes arrivés, ensemble !

Nous avons tous grandi avec ce projet, tant techniquement qu’humainement. Flavien et Arnaud ont fait de très beaux parcours et aux dernières nouvelles, Frédéric est parti faire un voyage en Inde quelques temps après, à priori, pas de lien avec le projet 😉

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Combien gagne un développeur ?

J’en garde un merveilleux souvenir et si vous appréciez également “le réussir ensemble”, le métier de développeur vous attend !

Êtes-vous fier quand vous pouvez dire “c’est moi qui l’ai fait” ?

être fier dêtre dévelopeur ou développeuse - Photo by Senjuti Kundu

Le fameux DIY ou Do It Yourself ! Dans le temps on appelait ça le système D 😉

Mais pas besoin d’être un bon bricoleur pour être fier du travail accompli. J’ai d’ailleurs croisé beaucoup de développeurs qui ne savaient pas planter un clou, donc pas d’inquiétude !

Tout réside dans la beauté de la chose, la façon de concevoir, de penser et de voir le fruit de sa réflexion prendre vie.

SI vous êtes créatif, appréciez de donner du sens à vos réalisations et de facto à votre travail vous êtes fait pour être développeur !

Avez-vous plaisir à apprendre ?

L’école n’est pas faite pour tout le monde.

D’ailleurs, ne vous êtes-vous jamais posé cette question : 

Pourquoi “Apprendre à apprendre” n’est pas une matière enseignée à l’école (en priorité) ?

Après tout, on passe toute sa scolarité à ne faire que ça…

Que pensez-vous de ces sujets, devrions nous les intégrer au programme de l’éducation nationale ? : 

  • Les techniques et méthodes qui fonctionnent pour apprendre rapidement
  • Comment “hacker” son cerveau
  • Comment mémoriser facilement…
  • Etc…

C’est un sujet qui me tient à cœur

Apprendre pour devenir développeur ou développeuse - Tim Mossholder

j’aurais tellement aimé apprendre à l’école ce que je sais aujourd’hui… j’aurais gagné des années !

Vous trouverez d’ailleurs dans l’article “apprendre à apprendre pour coder” quelques conseils, vous pouvez le consulter sans être développeur ou développeuse.

J’ai souvent cru que l’école n’était pas faite pour moi.

C’est seulement par la suite que j’ai compris que c’est elle qui n’est pas faite pour tout le monde.

L’enseignement est une chose trop sérieuse pour être laissée entre les mains de certains professeurs. 

Souvent pour la même matière, on peut voir un élève briller ou bien s’éteindre en fonction de la méthode enseignée et de la pédagogie mise en œuvre.

Au risque parfois même de dégouter des élèves de l’apprentissage alors que c’est une des plus belles choses au monde, du moment qu’elle est pratiquée de la bonne façon.

Cela peu booster votre carrière

Apprendre est le quotidien des développeurs et développeuses qui réussissent . Alors oui, si vous aimez apprendre, le métier de développeur est fait pour vous !

Si vous avez eu de mauvaises expériences à l’école, sachez qu’il est possible de faire table rase et de retrouver ce plaisir d’apprendre, notamment en suivant les conseils proposés plus bas dans cet article.

Aimez-vous apprendre par la pratique ?

Connaissez-vous la différence entre un maître et un débutant ?

Le maître a échoué plus de fois que les tentatives faites par le débutant

Et cela remet en cause beaucoup d’idée reçues quand on parle du métier de développeur où il faut “à priori” :

  • Être bon en mathématiques
  • Être scientifique
  • Avoir des diplômes

Savoir laisser les à priori de côté

Vous pouvez laissez les à priori de côté, il n’est pas rare de voir des personnes réussir avec des parcours atypiques, comme par exemple Mydrie que vous pouvez retrouver dans son interview : reconversion développeuse (la vidéo est en bas de l’article) : Gérante d’une salle de sport, CAP pâtisserie puis pratique chez un artisan renommé, créatrice de son entreprise en montant son propre “food truck” et aujourd’hui développeuse… a oui, elle a un bac littéraire…

La pratique est bien la meilleure alliée de votre réussite, plus que les diplômes en témoigne Agnès Crepet qui a elle-même fait un brillant parcours à l’école des Mines et qui pourtant n’a pas sa langue sans poche quant à la valeur des diplômes et la “spécificité française” sur le sujet.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  OpenClassrooms, quelle valeur sur le marché du travail (titre RNCP) ?

Je vous invite à écouter son interview : un moment sans filtre de pur bonheur : “Agnès Crepet, développeuse à impact positif” ! 

Un pilier pour acquérir les compétences réelles

devenir développeur par la pratique - photo de Amélie Mourichon

Vous l’avez également compris, l’apprentissage par la pratique est un des piliers pour acquérir les compétences réelles en tant que développeur et développeuse professionnel.

C’est d’ailleurs pourquoi le programme Vivre du Code est basé sur la pratique. C’est cette même pratique qui m’a permis de devenir développeur, expert technique et consultant senior, bien plus que les diplômes.

D’ailleurs sans cette pratique je n’aurais jamais quitté mon premier métier dans la restauration… je vous en parle dans cet article où je vous raconte comment ma vie à changée quand je suis devenu développeur (lien) 

NB : le programme Vivre du Code rassemble bientôt 20 ans d’expérience. II vous permet de devenir développeur en partant de zéro jusqu’à vos premiers revenus.

Les inscriptions sont actuellement fermées mais vous pouvez vous inscrire sur la liste d’attente pour être informé de la prochaine ouverture :

LISTE D'ATTENTE Vivre du Code 

Vous êtes libre de vous inscrire pour faire partie des premiers à rejoindre le programme Vivre du Code lors des prochaines ouvertures (vous serez averti à l'avance)

Développeur et développeuse: LE TEST

Envie de coder pour changer de vie ?

Faites le test !

Vous avez déjà répondu à plusieurs questions mais pour être sûr de vous, le meilleur moyen est encore d’essayer !

test pour devenir developpeur - Photo by Tudor Baciu

Vous partez de zéro, vous n’y connaissez rien ou au contraire vous avez déjà manipulé ?

Je vous propose de me suivre en immersion pour découvrir le métier de développeur par la pratique de façon simple et ludique, depuis chez vous, tranquillement dans votre canapé.

Comment ? 

C’est facile : en suivant la recette des lasagnes à la bolognaise (et une boîte à œufs) !

Je vous invite à suivre ma formation (gratuite) sur le premier pilier de la programmation dans lequel vous allez découvrir le cœur du métier.

Vous retrouverez également à la fin le guide du codeur qui rassemble des éléments clefs (ainsi qu’une surprise juste avant).

Cliquez ici pour accéder à la formation gratuite et vous faire votre propre avis sur le métier de développeur

Vous êtes libre de partager votre parcours dans les commentaires de cet article.

Que vous soyez développeur ou souhaitez le devenir, j’y répondrais avec grand plaisir !

Dites nous aussi si après avoir suivi la formation gratuite vous souhaitez devenir développeur ou développeuse !

A bientôt,
Nicolas.

VOIR LA VIDÉO EN LIEN AVEC L’ ARTICLE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous êtes libre de recevoir "Guide d'un ami pour démarrer une carrière de développeur en 6 étapes"

Recevez mon guide pour développeurs & mes conseils

   Recevez mon guide pour développeurs & mes conseils