7 astuces pour trouver le temps de réaliser son “side project” en tant que développeur et (enfin) y arriver !

Développeur, emploi et “side project”

Quand Thibault m’a proposé de prendre la plume pour traiter ce sujet, j’ai accepté sans réfléchir. Pourquoi ? Parce qu’au-delà de ses qualités professionnelles, j’apprécie les valeurs humaines qu’il défend et le travail qu’il réalise autour de la gestion du temps ainsi que la gestion de projet.

Vous le connaissez sûrement car il est déjà intervenu sur le blog au sujet de la gestion de projets en présentant plusieurs méthodes agiles (et outils) dans l’article “La méthode Kanban, Scrum, que des posts-it ?’

Bref, du contenu de qualité qui vous apportera aujourd’hui des astuces pour enfin trouver le temps de réaliser votre ou vos side projects ! Thibault, à toi la plume :

Apprendre un langage de programmation c’est une chose, mais si vous voulez vraiment faire une reconversion professionnelle vers une carrière de développeur et décrocher un job, c’est l’expérience qui fera la différence par rapport au diplôme.

Mais comment faire justement quand on se reconvertit ? Via des projets personnels pardi !

En créant des sites web, en participant à un projet open source, en créant un programme qui fait telle ou telle chose, vous vous mettez en situation réelle, et vous démontrez vos capacités de développeur. Le side project, c’est en quelque sorte le Saint Graal du développeur : ça peut vous ouvrir des portes que vous n’imaginiez même pas jusqu’alors.

Le problème ? C’est que tout ça, ça prend du temps. Et entre votre travail actuel, votre famille, un peu de sport, votre série préférée sur Netflix, on ne va pas se mentir : trouver du temps à consacrer à un side project n’est pas aisé.

Je vais vous montrer dans cet article que vous pouvez récupérer une heure par jour (ou plus), que vous pourrez consacrer à vos projets.

Le pouvoir des side projects

développeur le pouvoir des side projects - Photo by Ian Stauffer on Unsplash

1 heure par jour. 7 heures par semaine. 364h par an. 

C’est ma promesse : 364h d’expérience supplémentaire par an minimum, pour démontrer vos compétences de développeurs, pour vous faire la main sur une nouvelle technologie et décrocher le super job du moment, pour monter en compétences.

C’est ce qui est super avec les side projects : vous n’êtes pas obligé de vous limiter à une technologie ou un langage de programmation précis. Vous choisissez ce que vous souhaitez creuser, vous définissez votre objectif, et à la fin du projet, vous aurez quelque chose de concret, de visible, que vous pourrez montrer par la suite. Et vous allez capitaliser sur l’expérience acquise.

Par exemple, je suis actuellement Chef de projet technique. Je mets en place des infrastructures IT. Je note de plus en plus de transitions des infras IT vers du cloud, mais principalement du cloud privé et constate aussi que les containers (Docker) sont en phase d’adoption. J’aimerais bien creuser ce sujet, mais je n’ai actuellement aucun de mes clients qui en utilise ou souhaite développer cette pratique. J’aimerais bien approfondir mes connaissances sur le cloud Microsoft Azure, et son concurrent AWS d’Amazon. Mais je n’ai aucun projet de migration de mes clients sous la main.

Alors vous savez ce que je suis en train de faire ?

J’ai créé une petite infrastructure de serveurs maison, pour simuler ce qu’on pourrait avoir dans une PME classique. Et je vais m’amuser à les migrer dans le cloud Azure.

Coût total de l’opération ? Quasi 0€, grâce aux licences de test des serveurs. 

Rapport de l’opération ? Carrément valable : je peux justifier d’une première expérience de migration réelle sur ces 2 clouds, continuer à développer mon expertise, mais encore mieux, je peux vendre mes compétences sur le sujet. Certes, je ne suis pas ZE expert AWS ou Azure, et d’autres en savent bien plus que moi, mais j’ai une expérience confortable, et j’en sais maintenant plus que 90% des gens.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Ne pas APPRENDRE JAVASCRIPT, pourquoi ?

Je n’insisterai jamais assez là-dessus : Les side projects, c’est la clé de la réussite en informatique. Voyez ça comme un investissement, au même titre qu’une formation.

A ce stade, vous vous demandez sûrement comment on fait pour avoir le temps de faire des projets perso en plus de son job à temps plein.

J’y viens 😉

On ne nous apprend jamais à mieux gérer notre temps

Ce manque de temps, nous l’avons tous. Nous le rencontrons tous, tôt ou tard. Et le plus dommage dans tout ça, ce n’est pas de manquer de temps : c’est qu’on ne nous apprend jamais à mieux gérer notre temps ni à l’école ni à l’université, alors qu’il s’agit d’une compétence utile à tous.

gestion du temps chez les développeurs

Une fois notre diplôme en poche, on est largué dans le monde de l’entreprise, où on fait face de plein fouet à cette jungle du “toujours plus vite”, “toujours plus”. On n’a pas appris à gérer cela, et personne ne nous l’apprend non plus dans l’entreprise. Tout le monde agit comme si c’était quelque chose d’inné, ou alors quelque chose d’utopiste que vous n’atteindrez jamais, la faute aux urgences quotidiennes. Alors la plupart des personnes se résignent et se disent que c’est normal.

J’aborde d’ailleurs en détail dans cet article les pièges à éviter au travail pour mieux gérer votre temps et vos priorités.

Mais pas vous ! 

Vous, vous souhaitez vous libérer du temps pour enfin démarrer votre side project. Et vous allez y arriver, à raison d’1h par jour, en suivant les 7 clé que je vous détaille dans la suite de l’article.

Les 7 étapes pour vous dégager du temps et enfin démarrer vos side projects

Pour vous dégager du temps à consacrer à vos projets de développement, il y a 7 clés que vous devez comprendre et appliquer :

1 ) Avoir une vision et un objectif clair

2 ) Le pouvoir des habitudes

3 ) La force de l’attention

4 ) Eviter les distractions

5 ) Optimiser son temps de travail

6 ) Combattre la procrastination

7 ) Ne pas négliger le temps hors connexion

1 ) Avoir une vision et un objectif clair

les objectifs d'un développeur - Photo by Ante Hamersmit on Unsplash

Avant de chercher à réaménager votre emploi du temps, la première question à se poser est : Pourquoi ?

Quel est votre objectif via ce side project ? Que cherchez-vous à accomplir ? Quelle est la raison d’être de ce projet ?

Est-ce pour acquérir de nouvelles compétences ? Ou peut-être pour être plus bankable et décrocher un nouveau job ou une belle augmentation ? Ou encore pour monétiser votre side project ?

Posez-vous quelques minutes, et demandez-vous quelle est la vision que vous avez de ce projet. 

Avoir une vision claire vous apporte de la motivation au quotidien. Vous saurez pourquoi ce projet est important pour vous, vous saurez quels résultats vous aurez une fois ce projet terminé et ce que ça vous apportera. Ça le priorisera à vos yeux et vous aurez ainsi plus de facilité à trouver du temps à y consacrer.

2 ) Le pouvoir des habitudes

Si nous sommes honnêtes avec nous-même, nous pouvons dire que nous sommes des créatures qui fonctionne à l’habitude. Il n’y a qu’à regarder comment nous fonctionnons au quotidien, nous adorons adopter de petits rituels, parfois même sans s’en rendre compte : la manière dont vous vous levez, le matin, les horaires de travail plutôt fixes, etc…

habitudes chez les développeurs - Photo by Paul Hanaoka on Unsplash

Autant d’habitudes qui nous permettent de ne pas nous poser 36 000 questions à chaque fois que nous devons faire quelque chose. C’est devenu tellement ancré en nous que le cerveau passe en mode pilote automatique.

Et c’est justement ça qui est top !

Si vous vous fixez un créneau quotidien pour travailler sur vos side projects, disons tous les jours de 19h à 20h. Au bout de quelques semaines, ça va devenir une seconde nature. Et votre cerveau ne se sentira pas bien si vous loupez une de ces séances.

Pour découvrir comment changer vos habitudes, je vous invite à parcourir ce résumé du livre “Le pouvoir des habitudes : changer un rien pour tout changer”, de Charles Duhigg.

3 ) La force de l’attention

Dans son livre Deep Work, Cal Newport démontre à quel point notre cerveau est incompatible avec le multitâche. A vrai dire, il est même programmé pour exactement l’inverse, malgré ses 100 milliards de neurones. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  7 clefs pour réussir son entretien d'embauche

Oui oui, vous avez bien lu.

Malgré ce chiffre vertigineux, nous sommes très mauvais pour réaliser deux choses en parallèle.

développeur multi tâches - Photo by Chris Liverani on Unsplash

Je vous conseille donc de faire une chose après l’autre. Autrement dit, plutôt que d’essayer d’avancer sur votre side project tout en faisant autre chose, faites une chose puis l’autre. Portez toute votre attention sur l’action que vous êtes en train de réaliser en ce moment. Concentrez-vous dessus. Mettez-y toute votre énergie. Et seulement après, une fois que cette action est terminée, vous passez à la suite.

Je vous invite à l’appliquer aussi bien à la maison qu’au travail. Après tout, si vous réussissez à obtenir les mêmes résultats qu’aujourd’hui au boulot en travaillant 1h de moins, vous pourriez consacrer cette heure à votre side project préféré du moment. Non ?

4 ) Les notifications sont votre ennemi

Les notifications, c’est le mal du 21ème siècle !

Vous avez reçu un nouveau mail ? Plop ! Notification.

Une mise à jour de faite sur vos applis ? Plopp! Re-notification.

Ça fait 3 heures que vous n’êtes pas allé sur Facebook et vous avez manqué des événements importants dans votre fil d’actualité ? Ploppp! Notification.

Bon, je ne vais pas tout vous faire, vous avez compris le principe.

On en reçoit à la pelle tous les jours. Et le problème c’est que ça dilue notre attention, ça nous sort de ce qu’on est en train de faire. Et on perd bêtement du temps à se reconcentrer.

notifications développeur- Photo by Mark König on Unsplash

Je sais que c’est un conseil “bateau” pour beaucoup, mais je vais quand même vous le dire. Vous savez pourquoi ? Parce que j’ai beau le répéter, la plupart de mon entourage, aussi bien personnel que professionnel, s’arrête illico de faire ce sur quoi ils étaient pour aller voir la notification.

Faites-vous du bien, désactivez vos notifications sur votre portable, passez-le en silencieux, désactivez les notifications sur votre ordinateur également, coupez votre messagerie. Si ce n’est pas possible de le faire toute la journée, faites-le au moins pendant que vous travaillez sur vos side projects.

Vous gagnerez en efficacité et vous les achèverez plus vite.

5 ) Optimiser son temps de travail

Autant que possible, essayez de quitter votre travail à l’heure, en ayant fait tout ce que vous souhaitiez faire aujourd’hui. 

On a vite tendance à traîner dans les couloirs, à se plonger dans une discussion avec ses collègues, et à se rendre compte que l’on vient de perdre 30 minutes. 

Oups !

Ces 30 minutes, vous auriez pu les utiliser pour finir plus tôt, et les consacrer à votre side project du moment.

Vous pouvez également demander à télétravailler 1 à 2 journées par semaine et mettre à profit le temps que vous ne dépenserez pas dans les transports pour travailler sur vos projets perso. Si vous ne savez pas comment aborder le point, j’ai fait un article pour vous aider à trouver les arguments nécessaires pour votre boss.

Enfin, si vous êtes dans mon cas de figure, et que vous travaillez dans une grande ville, vous n’avez peut-être pas envie de perdre bêtement votre temps dans les transports à l’heure de la débauche. (Je ne sais pas vous, mais moi sur Bordeaux, les mauvais jours je peux mettre 1h30 à 2h pour rentrer chez moi en heure de pointe).

Dans ce cas, vous pourriez rester au travail mais travailler à distance sur votre side project, soit en accédant à votre pc à distance, soit en vous installant votre éditeur de code préféré sur votre machine, pour coder du bureau. 

Le principe reste simple : Grapillez tout le temps que vous pouvez grapiller sur votre job, pour pouvoir le consacrer à vos side projects.

6 ) Combattre la procrastination

C’est tentant de se dire en rentrant chez soi après une dure journée de labeur : “hmmm non, pas ce soir, on verra demain”. 

Et oui, je parle bien toujours de vos side projects 😉

Le truc, c’est que si vous remettez toujours les choses au lendemain, vous n’avancerez jamais dans vos side projects, ce qui est dommage puisqu’à la base vous faites ces projets pour apprendre de nouvelles choses, pour devenir un meilleur développeur. Et surtout parce que vous kiffez ça !

procrastination chez les développeurs - Photo by Pedro da Silva on Unsplash

Le problème en procrastinant et en remettant au lendemain, c’est que vous créez une exception dans votre habitude. Comme on l’a vu plus haut, nous sommes des créatures d’habitude, que celles-ci soient bonnes ou mauvaises.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment devenir développeur informatique ?

Et si vous créez une fois une exception, juste cette fois promis il n’y en aura pas d’autre, je peux vous garantir que si, il y en aura d’autres. Vous avez créé un précédent, vous vous êtes autorisé à le faire une fois. La porte est ouverte pour une seconde fois. Puis encore une autre. Et ainsi de suite.

Tenez-vous à vos habitudes, combattez la procrastination et ne faites aucune exception. Si le contrat c’est de passer 1h par jour sur vos side projects, passez 1h par jour dessus. Tous les jours. Sans exception.

Vous aurez toujours le temps de prendre du bon temps après.

7 ) Ne pas négliger le temps hors connexion

droit à la déconnexion chez les développeurs - Photo by Clayton Robbins on Unsplash

Je ne vais pas vous dire de passer toute votre soirée devant Netflix, mais presque ! 😉

Et non, ce conseil n’est pas antinomique avec le reste. Je m’explique.

Votre cerveau fonctionne comme un muscle, et comme vos muscles après un bon tour en salle de sport, il a besoin de repos pour se ressourcer, se reconstruire.

Si vous passez vos journées à travailler pour votre job actuel, que vous rentrez chez vous, que vous vous consacrez à vos side projects, et que vous répétez ce schéma 5 jours par semaine et que vous passez votre weekend à bosser, à un moment votre corps va vous dire stop. Arrêt d’urgence pour surmenage !

Et ça, on veut l’éviter.

C’est pour ça que depuis le début, je vous propose de retrouver 1h par jour à consacrer à vos side projects. Bien sûr, si vous pouvez (et souhaiter) en consacrer plus, c’est ok. Mais gardez toujours en tête qu’un peu de temps off fait le plus grand bien.

Personnellement, j’aime bien me faire une journée complètement off, généralement le samedi, pour déconnecter.

Conclusion

Ne sous-estimez pas ce que peut vous apporter un side project réussi : nouvelles compétences, expérience supplémentaire sur le cv, portfolio pour démontrer votre savoir, nouveau job, augmentation de salaire, etc…

Créez-vous de nouvelles habitudes, revoyez légèrement votre emploi du temps (il ne s’agit pas de tout chambouler non plus), et tenez sur la durée.

C’est selon moi la clé du succès.

Pour aller + loin :

Je vous invite fortement à lire les livres suivants, pour approfondir le sujet :

  • La 25e heure : Les secrets de productivité de 300 startuppers qui cartonnent
  • Deep work : Retrouver la concentration dans un monde de distractions

La minibio de Thibault

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le et dite le dans les commentaires (en bas de la page), pour en savoir plus sur Thibault.

Avec + de 12 ans d’expérience à gérer des projets et des équipes, Thibault Baheux a décidé de fonder les blogs reinventersontravail.com & reussirsesprojets.com.

Il y prodigue conseils et retours d’expérience sur le management, la gestion de projet, la gestion du temps & des priorités, et le travail d’équipe.

Il s’oriente aujourd’hui vers la gestion de projet Agile, le management libéré, et souhaite redonner confiance, autonomie, et responsabilités aux équipes.

Encore merci Thibault !

Alors, prêt pour votre prochain side project 🙂 ? Dès maintenant, inscrivez-vous à la newsletter pour suivre l’aventure de “Coder pour changer de vie” et abonnez-vous à la chaîne YouTube pour être notifié de la sortie des dernières vidéos !

Faites-vous confiance, cela en vaut la peine !

À très vite !

Nicolas.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

  1. ouf !!!
    tu me connais pour moi le temps ne compte pas une fois pris par le code et la tête dans l’objectif, parfois il y a un détournement vers la doc et pas seulement l’officiel mais les problèmes comment les résoudre et comment certain l’on résolut bref je suis content de cette grosse louche que tu as mis ; Il faut sortir du cercle parfois pour mieux appréhender. Car ce que tu proposes est de changer réellement d’orientation donc ce n’est pas une mince affaire. Suivez bien les conseilles Moi je suis un vieux de la vieille je suis peut-être trop loin 😉

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous êtes libre de recevoir "Guide d'un ami pour démarrer une carrière de développeur en 6 étapes"

Recevez mon guide pour développeurs & mes conseils

   Recevez mon guide pour développeurs & mes conseils